Films

Caméra - ELB 1.JPG

Jacques Burtin filme des artistes. Il réalise également des poèmes cinématographiques.

Il a réalisé deux longs métrages :

 

Le Coeur Transparent : Éric Le Blanche, le Prince-Ermite de Vouvant

72 minutes, 2019-2021 – avec les voix de Béatrice Agenin et Jacques Burtin.

Musique de Jean-Sébastien Bach, Jacques Burtin et Philip Glass.
Au croisement du documentaire et la méditation sur l’art, ce film évoque la vie du peintre de Vouvant et les différentes étapes de la découverte de son oeuvre.

Prochainement disponible en DVD aux Éditions Jacques Burtin.

Le Chemin merveilleux – Voyage au Coeur de l’improvisation

76 minutes, 2018
Du Canada aux Etats-Unis, en passant par la France, les rencontres musicales entre la kora de Jacques Burtin et différents instruments du monde.

Visible sur Vimeo – https://vimeo.com/313971204

Films sur des artistes (sélection) :

Quelques pas avec Éric Le Blanche, une introduction poétique et musicale à l’oeuvre d’Éric Le Blanche (25 minutes, 2019-2021) – Prochainement disponible en DVD aux Éditions Jacques Burtin.

Passage du Désir, sur l’oeuvre de Camille Lecardonnel (28 minutes, 2020)

Les Îles de lumière, d’après un poème de Christian Bobin (8 minutes, 2017)

Portrait de l’artiste en alchimiste et en guerrier, sur l’oeuvre de Thierry Guého (24 minutes, 2015)
L’autre regard, sur l’oeuvre d’Alexandre Hollan (19 minutes, 2005)

Les Carnets d’Enza, sur l’oeuvre d’Enza Palamara (28 minutes, 2005)

Poèmes cinématographiques (sélection) :

Nobel Prize to Stephen King (5 minutes, 2020)

L’Enfant de la République (24 minutes, 2015)

L’Homme approximatif, d’après Tristan Tzara (17 minutes, 2014)

Le Crime sans fin (16 minutes, 2013)

Le Dialogue des Ombres (16 minutes, 2012 – Festival de Cannes, Short Film Corner 2012)

Le dernier Kodachrome (37 minutes, 2011)
Ce qui me perd me sauvera (7 minutes, 2011 – Festival de Cannes, Short Film Corner 2011)