Musique

Gravi-Kora Bouddha.jpeg

En stock.

Jacques Burtin compose pour tous les instruments. Il joue du piano, de la kora, de la gravi-kora (kora électrique). Il a publié une quarantaine de disques.

Il conçoit des environnement sonores et des spectacles multimedia. Il donne aussi des récitals : récitals pour kora acoustique (sur ses propres compositions), improvisations expérimentales pour gravi-kora et claviers.

 

Il travaille au côté de poètes, de peintres, de cinéastes, de danseurs. Il s’est inspiré de l’oeuvre de Christian Bobin, d’Eduardo Chillida, de Sam Francis, de saint Jean de la Croix, d’Alexandre Hollan, d’Enza Palamara, du Marquis de Sade, de sainte Thérèse d’Avila, de sainte Thérèse de Lisieux, de Tristan Tzara.

Entre 2002 et 2012, il a animé des séminaires d’Introduction à la Création Interdisciplinaire et à la Performance à l’École des Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque (Leioa, Espagne), aux côtés de la chorégraphe Alicia Gómez Linares. Entre 2016 et 2018, en hommage à la harpiste américaine Susan Allen, il a développé un projet multidisciplinaire : Le Chemin merveilleux. Il s'agit à la fois d'un livre sur l’improvisation et l’acte créateur basé sur les vingt-deux arcanes majeurs du Tarot de Marseille et un film réunissant vingt-deux improvisations avec différents musiciens rencontrés au Canada, aux Etats-Unis et en France.

Il aime également réaliser de longues improvisations publiques d’une ou de plusieurs heures, seul ou en compagnie d’autres artistes.